Être et/ou paraître - Les aventures de Plumebleue

Les aventures de Plumebleue

Les aventures de Plumebleue

Être et/ou paraître

231 appréciations
Hors-ligne
Hier, une amie m'a dit spontanément qu'avec mes cheveux attachés en chignon je faisais 10 ans de plus. Quand je garde ma petite puce, elle a tendance à s'accrocher à mes cheveux d'une main ferme, non seulement cela fait mal, mais elle a souvent les mains poisseuses. Donc, la bonne vieille habitude infirmière est revenue au galop; j'attache mes cheveux et les fixe de manière à ce que rien ne dépasse.
 En fait, sa remarque a raisonné en moi et je me suis dite que j'avais une belle liberté, je me fiche complétement de paraître plus âgée et vieillissante que je ne suis. Avant hier, une collègue de Sir plume me trouvais beaucoup de fraîcheur et une attitude spontanée et pleine de gaité. Là encore si cela m'a fait plaisir sur le moment, je me suis dite qu'au fond ce n'était pas important du tout. 
 Oui, l'apparence compte, j'ai besoin de me sentir jolie dans les yeux de mes proches, je prends garde à mes tenues, affaire de dignité mais rien de plus. Depuis que mes cheveux ont blanchis, j'ai retrouvé une forme de liberté que je ne voudrais pour rien au monde perdre.

Il y a quelques temps, j'ai fait un cauchemar, je me réveillais d'un grave accident et je pleurais parce qu'en me regardant dans un miroir, je me suis aperçue que j'avais encore les cheveux bruns foncés. Et je m'étais dite qu'il allait falloir tout recommencer pour les avoir blancs…dans mon rêve j'étais très en colère contre ceux qui m'avaient joué ce mauvais tour  !!! 
Avec eux, les regard se font nettement moins insistants sur mes kilos superflus…  et si je parais mon âge, tant mieux ! On pardonne bien davantage au personnes âgées qu'aux jeunes.
Après tout je suis une grand-mère ! Mes muscles me le font bien sentir le mardi soir et le jour suivant ! Même Si maintenant j'ai nettement moins mal dans les épaules et les bras, c'est mon dos et mes cuisses qui me le rappellent. 

Juste avant de prendre la clé des champs chez ma sœur, Sir Plume a tenu à m'immortaliser dimanche dernier.

Ce n'est pas parce qu'une expérience ce termine qu'elle ne méritait pas d'être vécue. On n'a pas le choix, pour aller de l'avant, il faut faire un pas devant l'autre et si l'ont essaie d'éviter ce qui nous fait mal, alors on n'ira jamais nul part.

18 appréciations
Hors-ligne
Facile de faire une bonne photo avec un beau modèle 💗💗💗💗💗

351 appréciations
Hors-ligne
Cheveux blancs, cheveux colorés, je crois que le vieillissement ne se résume pas à cela, heureusement  Il y a des jeunes qui ont déjà des cheveux blancs et à qui cela va très bien, sans les vieillir et il y a des vieux qui se colorent les cheveux et qui ont l'air de vieux débris.
Les 10 ans de plus, lancés comme une blague, ne font que souligner un stéréotype qui veut que les cheveux relevés en chignon vieillissent la personne le plus souvent, jeune ou moins jeune.
Mais je vois que cette remarque est surtout un prétexte pour raconter autre chose, comme le fait de se sentir bien dans son état et c'est ça le plus important. On te voit épanouie et c'est cela qui compte 

C'est vrai qu'avec les années qui s'accumulent on se détache de plus en plus de l'image physique qu'on renvoie. La séduction passe par d'autres canaux et surtout on gagne en liberté. Si on dit cela aux jeunes ils ne vont jamais nous croire mais c'est une expérience qu'on vit quand on vieillit. Je parle de notre liberté d'être et de penser parce qu'on peut perdre une certaine liberté si on a plus de peine à se déplacer ou de partir à l'aventure. Mais notre esprit saute mieux les frontières non physiques.
Ceci dit si on est malheureux, mal accompagné, malade et frustré, on vieillira mal 
Tu es aimée, ça se voit et c'est ta force 
Wer die Vergangenheit nicht ehrt, verliert die Zukunft.
Wer seine Wurzeln vernichtet, kann nicht wachsen.
(F. Hundertwasser)

231 appréciations
Hors-ligne
On se détache de l'image qu'on renvoie et ce lâcher prise à son revers… J'espère que oui, j'arrive à me détacher et en même temps, je n'aimerai pas devenir comme maman, qui n'avait plus de dignité, des habits sales, démodés usés. Elle ne se rendait pas compte et je dois dire que son mari ne voyait pas non plus. Moi cela me gênait. 
 Je fais super attention avec BM, et je râle si on l'habille n'importe comment. 
Oui avec l'âge, on gagne en liberté dans bien des domaines et je dis plus facilement non, quand quelque chose me contraint. Au revoir la pression de séduction et bonjour tendresse, sérénité, et joie profonde. 

 Aujourd'hui BM a 100 ans, et sa phrase fétiche de ces dernier mois: Je m'en fou ! Une manière de dire qu'elle ne se souvient pas et que c'est tant mieux !

Parfois, j'aimerai pouvoir dire avec cette belle liberté la même chose, mais il y a encore beaucoup de choses qui me tiennent à cœur…
Ce n'est pas parce qu'une expérience ce termine qu'elle ne méritait pas d'être vécue. On n'a pas le choix, pour aller de l'avant, il faut faire un pas devant l'autre et si l'ont essaie d'éviter ce qui nous fait mal, alors on n'ira jamais nul part.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :