Les aventures de Plumebleue

Les aventures de Plumebleue

Maroc - Mona - Un voyage aux pays des sables ...

 
Fascinant Sud marocain! Tu nous as offert, sous la lumière de septembre, non seulement tes plages magnifiques remplies d'oiseaux migrateurs mais aussi la caillasse de ton Atlas, une idée de désert infini, la lumière du couchant sur la palmeraie et la multitude bigarrée, bruyante et parfumée qui vit dans le dédale des rues de la Medina de Marrakech. Au dénuement des habitants de tes medinas ou de tes villages campagnards que nous rappellent sans cesse les petits mendiants dès qu'on sort des villes, répond la splendeur de tes palais, la beauté des arabesques, des mosaïques, des peintures et de tout le savoir-faire de tes artisans. Une page de l'histoire des hommes…

Aït-Ben-Haddou
Aït-Ben-Haddou : Haut-lieu hyper touristique, pas forcément mon meilleur souvenir.

Azemmour
Azemmour : Azemour est une petite ville proche d'El Jadida, au bord de la mer. Le soir, il y a du brouillard et ça a été une expérience très étrange de voir toutes ces silhouettes d'hommes en djellabas déambuler autour de la grand'place vers minuit. A notre arrivée à Casablanca, nous avions pris une voiture pour rallier El Jadida et vers la fin on s'est trompé de chemin, c'est pourquoi nous sommes arrivés là!
Nous y sommes retourné de jour pour visiter la Medina, ancienne possession portugaise, qu'on voit sur les photos.
Un gosse de 8 ans nous a heureusement servi de pilote une fois descendus des remparts ;-)

Azemmour
Azemmour

Dunes de Tinfou
Dunes de Tinfou : Cette photo a été prise dans le second voyage, celui de 2007, où nous avons eu l'occasion d'aller dormir dans le désert de sable.
Ces dunes sont relativement proches de Zagora et nous les avons ralliées à dos de chameaux.
Plus touristes, tu meurs! J'en ai un peu honte.
Ceci dit, dormir dans le désert, entendre les chiens hurler, c'est assez spécial et le matin, voir le soleil se lever, c'est génial.
Un seul regret, n'avoir pas pris mes chaussures de marche, car avec elles j'aurais été gravir la montagne qu'on voit au loin entre 4h et 8h. Certains l'ont fait, je les ai enviés ;-)

El Jadida - cité portugaise
El Jadida - cité portugaise : Cette porte, la Porta do Mar, est celle par laquelle les Portugais ont pu s'évader du siège qu'ils ont subi en 1769.
Le forgeron avait été chargé de faire sauter les bastions de la citadelle juste après. Quatre d'entre eux ont ensuité été reconstruits, on les rallie en suivant les remparts.
La photo suivante est celui de l'Ange.

El Jadida - cité portugaise
El Jadida - cité portugaise

El Jadida - cité portugaise
El Jadida - cité portugaise

El Jadida - cité portugaise
El Jadida - cité portugaise

El Jadida - citerne
El Jadida - citerne : Cette citerne portugaise est LA chose à voir à El Jadida!
D'abord salle d'armes, elle a été transformée en réserve d'eau potable. Il y a une grande terrasse au-dessus qui récoltait l'eau de pluie. C'est un magnifique carré de 34 m de côté et il y a 5 rangées de 5 colonnes.Il y a quelques centimètres d'eau au milieu afin de voir les reflets de cette architecture merveilleuse. A midi, le soleil descend tout droit par le puits, ce qu'on voit sur la photo.
Cette citerne a été découverte relativement récemment par un commerçant de la rue adjacente qui voulait creuser le fond de son échoppe pour l'agrandir.

Entre Ouarzazate et Zagora
Entre Ouarzazate et Zagora

Entre Ouarzazate et Zagora
Entre Ouarzazate et Zagora

Entre Ouarzazate et Zagora
Entre Ouarzazate et Zagora

Entre Ouarzazate et Zagora
Entre Ouarzazate et Zagora

Entre Ouarzazate et Zagora
Entre Ouarzazate et Zagora

Ksar de Tamnougalt
Ksar de Tamnougalt : Les ksours (un ksar, des ksours) sont des villes fortifiées.
Ils sont construits en pisé (mélange de paille, cailloux et d'argile)et chaque année les habitants devaient remettre des couches sur les toits abimés par les intempéries.
Dans ce ksar, une jeune association a commencé la reconstruction. Une aubaine pour nous cette visite, pas un touriste!
A l'époque de sa splendeur, les gens qui y vivaient étaient à l'intérieur la journée et sur les toits pour dormir. Même les animaux ne sortaient pas de la citadelle. Ce sont les humains qui sortaient pour aller chercher le fourrage! La restauration se fait à l'ancienne, au rythme marocain ;-)
Actuellement, il y a encore une partie de cette citadelle qui est habitée. Depuis les toits, nous voyons la palmeraie et au loin un fort qui défendait la citadelle.

Ksar de Tamnougalt
Ksar de Tamnougalt

Ksar de Tamnougalt
Ksar de Tamnougalt

Ksar de Tamnougalt
Ksar de Tamnougalt

Ksar de Tamnougalt
Ksar de Tamnougalt

Ksar de Tamnougalt
Ksar de Tamnougalt