Les aventures de Plumebleue

Les aventures de Plumebleue

La Loire, un décor naturel.

La Loire est connue pour sa lumière exceptionnelle et ses châteaux renommés. Deuxième voyages qui va de Saumur à Anger avec quelques digressions.  Un accent particulier mis sur la nature, les jardins et quelques châteaux coup de cœur, de deuxième catégorie, moins fréquentés que les célébrissimes châteaux de Chambord, d'Ussé ou de Chenonceau...

Merci d'avance de vos commentaires. Je prends toujours beaucoup de plaisir à les lire.



Le jardin japonnais de Maulévrier
Le jardin japonnais de Maulévrier :

Partant de Nantes et allant à St-Clément des Levées entre Saumur et Angers, nous avons fait un crochet par ce splendide jardin.

En 1987, des professeurs japonais des universités horticoles de TOKYO et de NIIGATA reconnurent les 12 hectares du site classé comme étant inspirés de jardins japonais de la période EDO (XVIe- XIXe siècles).

A partir de cette date, des travaux de restauration importants furent entrepris et se poursuivent encore aujourd'hui. Le parc est reconnu comme le plus grand parc d'inspiration japonaise en Europe et comme un des projets pilote en Europe pour la qualité de sa restauration et de sa valorisation.

Un torri est la porte d'entrée traditionnelle de tout sanctuaire shintoïste japonais. C'est une sorte de grand portail, peint le plus souvent d'une vive couleur rouge nommée vermillon. Les toriis ont une symbolique très importante. Ils délimitent en effet le monde terrestre physique et le monde spirituel imprégné par les dieux (les kamis). C'est un élément incontournable du shintoïsme et de la culture nippone de manière générale. le Torii est la porte d'entrée vers le monde des dieux. Il est d'ailleurs essentiel de franchir le torii une deuxième fois en partant pour revenir dans le monde terrestre.  Le jardin japonais est donc pensé comme un lieu spirituel avant tout.  Il comporte un chemin initiatique à qui veut le parcourir.

Mais passons sous le torii


Le cheminement
Le cheminement :

La promenade s’effectue suivant des trajets déterminés. L’itinéraire principal est celui que propose le chemin entourant la pièce d’eau ; il constitue l’ossature de la composition. Le circuit est scandé de sites dont l’approche est très élaborée : le chemin se rétrécit en s’enfonçant dans un sous-bois, s’élargit quand il débouche sur l’étang, ondule aux abords d’une passerelle. Le revêtement du sol a son importance : des pierres de passage surgissant sur le sentier concentrent l’attention du promeneur sur ses pas, marquant un temps faible en vue d’accentuer l’effet que produira le site à venir. Selon le paysage ambiant, les ponts sont en pierre, en bois, ou leur tablier est recouvert de terre. Les lanternes et les vasques ont chacune leur forme propre, adaptée à l’environnement. Toute une gamme d’éléments apparaissent, puis disparaissent, à commencer par l’étang qui convie le promeneur à une sorte de partie de cache-cache. Tout est rythme visuel au long du parcours. Si l’on veut jouir pleinement des transitions et des gradations que le jardiniste a ménagées, il importe de suivre rigoureusement l’itinéraire ; négliger le point de départ ou prendre le chemin à contresens équivaudrait à aborder une partition musicale sans respecter la clef initiale ou à la déchiffrer en commençant par le finale. (tiré de pileface.com)


Cheminement au printemps
Cheminement au printemps :

Une photo (améliorée par moi) tirée du site pileface.com pour vous donner une idée au printemps... les massifs sont des azalées....


L'eau
L'eau :

L’eau est l'élément principal de la conception du jardin puisqu’elle occupe environ 3/10ème de la surface paysagée,
 

  • Une circulation d’eau doit traverser le jardin d’est en ouest : telle est l’orientation du cours de la rivière « la Moine » dans le parc,
  • La pièce d’eau est considérée comme le « cœur » du jardin. Elle est située au milieu du parc, c’est l’endroit le plus travaillé et le plus sensible,
  • Deux îles sont situées sur la pièce d’eau, ce sont les îles du paradis - ou îles des êtres immortels , appelées île de la Grue et île de la Tortue

La cascade
La cascade :

La cascade est le symbole de la rupture entre deux périodes, l'une agitée et l'autre plus tranquille. La première période se réfère généralement à la jeunesse, tandis que le seconde est plutôt associée à l'âge mûr.

La symbolique du temps

La cascade fait partie des eaux courantes. Ainsi, à l'instar du fleuve, du torrent, de la rivière et du ruisseau, la cascade s'inscrit dans la symbolique du temps qui passe. Elle donc s'oppose à l'intemporalité des eaux stagnantes telles que le lac.  Aussi, remonter la rivière au-delà de la cascade, c'est faire un retour vers sa nature profonde et sauvage.

Par ailleurs, la cascade symbolise également le caractère sacré du fluide vital qui descend de la montagne. C'est pourquoi elle est si importante dans le jardin japonais


Le pont
Le pont :

Ce pont typiquement japonais, fut reconstruit en 1988. Il permet d’accéder aux îles qui symbolisent le Paradis, ou « les îles des immortels ». C’est un lieu sacré et la couleur rouge orangé du pont peut être considérée comme la couleur sacrée au Japon. Les îles sont interdites au public pour ne pas déranger « les esprits » ; seules exceptions : l’Empereur du Japon et… les jardiniers.


Les rochers...
Les rochers... :

Les rochers sont le symbole des êtres, et notamment des êtres immuables, d'essence éternelle. Ce sont de grandes masses de pierres escarpées et qui paraissent enracinées dans le terrain.

L'éternité

En raison de sa solidité, le rocher est associé à l'immortalité. C'est d'ailleurs pour cette raison que dans les jardins japonais, les rochers symbolisent à la fois des terres émergées, des astres et des animaux mythiques.

Néanmoins, les marques d'érosion à la surface de la roche rappellent que l'eau et l'air viennent à bout de toute chose, et que rien n'ai jamais tout à fait fixe.

A travers l'onde on entrevoit des carpes koï :

sSuperbe symbole de longévité et de porte bonheur.  

Il attire la chance et la réussite, mais représente aussi l'énergie, la force et la persévérance.

    "Koï" désigne aussi l'ardeur amoureuse.  

  Une carpe peut vivre entre 25 et 35 ans,  voir pour certaine une cinquantaine d'années.


Les lanternes.
Les lanternes. :

La symbolique des lanternes de pierre est complexe. Elle se réfère au 5 éléments qui composent la cosmologie boudhiste, la terre, l'eau, le feu, l'air, le vide. il en existe de plusieurs sortes. Les lanternes de pierre sont rendues populaires par les maîtres du thé qui les utilisent comme décoration dans les jardins Bientôt ils commencent à développer de nouveaux types en fonction de la nécessité. Dans les jardins modernes, ils ont une fonction purement ornementale et sont disposés le long des chemins, près de l'eau ou à côté d'un bâtiment. Dans les jardins elles se laissent découvrir par un changement de direction du chemin, une perspective qui se dévoile ou simplement au pied de quelques marches. Elles se trouvent tout aussi bien le long des cheminements, que du bord de l'eau...



Le reflet...La contemplation silencieuse
Le reflet...La contemplation silencieuse :

Plongeons un instant dans la Th

éologie mystique de Denys l'Aéropagite qui conseille des pratiques à

un certain Timoth

ée :

Le reflet: Il s’agit aussi, et surtout, de représentations symboliques de l’autre monde,  de l'invisible, de l'immatériel...

Ce jardin si particulier invite à cet exercice de l'âme...

Plongeons un instant dans la Théologie mystique de Denys l'Aéropagite (un Père de l'Eglise) qui conseille des pratiques à
un certain Timothée :
« Exerce-toi sans relâche aux contemplations silencieuses,

laisse là toutes sensations, toutes spéculations sur l'Être et le Néant,

sois libre à l'égard du sensible comme de l'intelligible.

 


St-Clément-des-Levées
St-Clément-des-Levées :

Le petit bourg de St-Clément-des-Levée  et son église monumentale en fin d'après midi, dans la lumière dorée de juillet. Pierre de tufeau et toit d'ardoise bleue donnent à la région et à ses châteaux un caractère bien défini.


La loire à St-Clément
La loire à St-Clément

Dans les couleurs du matin
Dans les couleurs du matin

Des Poppys de Californie...à Fontevraud
Des Poppys de Californie...à Fontevraud :

Probablement essaimés depuis un jardin proche... ils ne poussent pas à l'état sauvage en Europe.


Météo mitigée et couleurs douces....
Météo mitigée et couleurs douces....

La balade rive gauche sous un ciel bien chargé...
La balade rive gauche sous un ciel bien chargé... :

Nous avons fait l'acquisition d'une brochure de promenades de 1 à 5km. Parfait pour nous.  Et ce n'est pas le temps qui va décider pour nous...Une balade qui associait pic-nic, visite d'un prieuré du Xe s. et sentier didactique.


St-Rémy de Varennes - Le prieuré
St-Rémy de Varennes - Le prieuré :

But de la balade, le prieuré de st- Rémy. Ici les bâtiments médiévaux.


Le Prieuré
Le Prieuré :

La partie Renaissance sur les fondation de l'an 1000.


La fresque du XII e s.
La fresque du XII e s. :

Dans ce qui a été à sa création la salle capitulaire et le réfectoire des moines, une fresque bien dégradée, mais encore lisible met en scène autour de la crucifixion Dame l'Eglise et Dame la Synagogue... l'une fière et altière l'autre dans un abandon et une affliction notable... en cheveux, la robe trainant au sol, la tête inclinée vers le bas....


Où que nous allions, la Loire nous offre des paysages changeants.