Les aventures de Plumebleue

Les aventures de Plumebleue

Terre de Lumière - Toscane, Val d'Orcia

Un voyage d'une semaine au printemps 2015.

Cliquer sur les photos pour les voir en grand.

Les photos se lisent de bas en haut. les dernières mises en ligne apparaissent en premier...



Les "Lieux Saints"
Les "Lieux Saints" :

Une dernière photo amusante.

Au bas de la route secondaire que nous empruntions tous les matins pour rejoindre la route principale,s se trouvait cette forêt de panneaux routiers, promesse de belles découvertes...


Castiglione d'Orcia - Le petit musée
Castiglione d'Orcia - Le petit musée :

Simone Martini (1284 - 1344).

Au XVe siècle, le sculpteur florentin Lorenzo Ghiberti nous informe que les Siennois considèrent alors Simone Martini comme leur meilleur peintre. Fortement influencé par le courant gothique français de son époque, sa peinture en est toute imprégnée. Là aussi, le visage du Christ est celui d'un adulte et il tient une hirondelle, symbole de la Résurrection.

Ce tableau est donc une théologie à lui seul: la Vierge point touchée par le péché originel (divinisée par son limbe), nous présente son enfant pleinement homme dans sa vulnérabilité de bébé, mais homme qui assumera la mort et ressuscitera (l'hirondelle), pleinement Dieu par son limbe (l'auréole).

Détail amusant... le Christ est un petit bébé rouquin tout frisé .


Castiglione d'Orcia - Le petit musée
Castiglione d'Orcia - Le petit musée :

Pietro Lorenzetti (Sienne, 1280/85 – sur 1348 ) était un peintre italien du Trecento, parmi les maîtres de l'école siennoise.

Voici une Madone aux traits encore héraldiques  qui respectent partiellement les codes de la mosaïque constantinienne. Nez droit, yeux en amande et main dites " en bois". Toutefois, le modelé de la moue de la bouche de la Vierge et le regard empreint de tendresse du Christ cassent ces codes et nous offrent un regard renouvelé sur cette grande tradition de la Vierge à l'Enfant.

 Ce Christ est manchot ! On ne lui voit pas son deuxième bras...


Castiglione d'Orcia - Le petit musée
Castiglione d'Orcia - Le petit musée :

Vierge à l'enfant, couronnée  - détail d'un ange.


Castiglione d'Orcia - Le petit musée
Castiglione d'Orcia - Le petit musée :

Francesco di Giorgio e di Lorenzo (Castiglione d'Orcia, v. 1410 - 6 juin 1480), dit Vecchietta ou Lorenzo di Pietro, est un peintre, un sculpteur, un orfèvre et un architecte siennois de la Renaissance. célèbre pour son surnom " la vielle femme" (Vechietta) il a été le maître d'autres grands peintres de la Renaissance.

 Ici  Vierge à l'enfant, couronnée  par des anges. On remarquera le visage du Christ qui prend les traits d'un homme de 40 ans... et le doux modelé du visage de la Vierge


Castiglione d'Orcia
Castiglione d'Orcia :

La place de la Citerne au cœur du bourg. Il est simple d'imaginer les femmes qui vont et viennent autour de cette citerne, les nouvelles qui s'échangent... A noter, plus les maisons sont proches de la citerne et plus le revenu et le statut social de leur propriétaire est élevé. Escalier, balcons, fers forgés, encadrement de portes, de fenêtres sculptés. Les pauvres sont relégués dans les faubourgs. Une autre fontaine datant de l'époque romaine alimentée par un ruisseau souterrain capté, se situe à quelques centaines de mètres (in- photographiable !)


Castiglione d'Orcia
Castiglione d'Orcia :

La petite curieuse que je suis, s'est laissée surprendre ... oui, le puits de la citerne doit bien faire 15m de profondeur et il y a de l'eau au fond !


Castiglione d'Orcia
Castiglione d'Orcia :

En fin d'après-midi et par une météo encore incertaine, nous visitons le village-commune situé à 1.5 km de notre gîte. Son urbanisme médiéval, sa citerne, lieu de rassemblement et un adorable et minuscule musée des œuvres ecclésiales nous permettrons de prendre congé de cette magnifique région qu'est le Val d'Orcia classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.  


Bibbiano
Bibbiano :

Le chevet, entouré d'un jardin irigué par un ruisseau émanant d'une source vive. 3 splendides absides nous laissent sur notre faim. L'église est fermée et j'aimerai bien savoir ce que contiennent les absides côté intérieur ...


Le cloître
Le cloître :

La galerie claustrale. Initialement les premiers monastères de bois n'avait qu'une galerie, nommée elle aussi cloître. Le déambulatoire en carré est plus tardif et reprend les codes de construction du patio antique. Comme ici, l'unique galerie longeait le mur sud de l'église, sauf en Espagne où elle est souvent au nord (fraîcheur) et menait à la salle capitulaire ou à la sacristie.


Bibbiano - Prieuré roman
Bibbiano - Prieuré roman :

Avec son chemin d'accueil, son ancienne hôtellerie des pèlerins, son puits,  et son ruisseau, ce prieuré était autonome.


Bibbiano
Bibbiano :

Bien qu'en ce dernier jour le temps soit à la pluie, le paysage et les monuments n'en restent pas moins émouvants. Cette charmante église prieurale sise au carrefour des routes antiques, veille encore silencieusement sur les pèlerins de la Via Francigea.


Eglise San Giovani Battista à Ponte allo Spino, aux environs de Pirnina.
Eglise San Giovani Battista à Ponte allo Spino, aux environs de Pirnina. :

Au bout de plusieurs km de piste dans la montagne à travers la forêt, nous avons enfin trouvé cette magnifique église romane du 11 s. superbement conservée dans un cadre austère et loin de toue route. Propriété privée.


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

La taille et l'élégance de ce cloître nous a enchanté. Les chapiteaux nous ont émerveillés. Ce monastère loin des sites touristiques a su garder son charme désuet.


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

Les monstres luttant.

 Ils représentent les pulsions de l'Homme en prise avec lui-même. Dans une symétrie parfaite, ce chapiteau indique ce qu'est la maîtrise des pulsions: Une lutte âpre sans concession  de l'esprit contre la chair. 

La lecture des chapiteaux était pour les moines aussi parlante que nos signaux routiers. La symbolique coulait de source. A notre époque, cette lecture n'est pas aisée, car nous avons perdu les clés de lecture que quelques rares savants et ouvrages ont compilés pour nous.  


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

La sirène bi-caudale.

est habituellement considérée comme l'incarnation de la séduction féminine  contre laquelle il faut mettre en garde. Ambivalentes dans la culture greco-romaine, les sirènes deviennent malfaisantes à l'époque médiévale ; elles cherchent fréquemment à séduire les hommes et à les conduire à leur perte. C'est pourquoi ces femmes-poissons ont généralement une dimension maléfique..

Voilà la raison de sa présence dans ce monastère masculin, (ordre de la Valombreuse), une mise en garde de l'œuvre de la chair autrement dit, maîtrisez vos pulsions sexuelles, Frères !


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

La colombe sacrée ( qui ramène un signe de vie à Noé, qui représente l'Esprit Saint dans le baptême du Christ, qui apparaît dans les tableaux d'Annonciation et que l'on sacrifiera lors de la Présentation du Christ au Temple)


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

Vous n'allez pas échapper à quelques chapiteaux... c'est ainsi !

 Ici le Jardin d'Eden et la Tentation... on aperçoit sur le côté droit du chapiteau, l'arbre de vie... Sur le côté gauche (invisible)  , il y a un fruit rond (pomme orange, abricot, grenade ?)


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

Le Cloître.

Ce cloître est le seul de toute la Toscane a avoir gardé son caractère roman unique et entier... 11 arches romanes de chaque côtés, soutenues par de fines colonnettes  de marbre à chapiteaux sculptés.. ce qui apparaît noir sur la photo est en réalité un marbre vert très foncé veiné de gris et de vert clair.


Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola
Sovicille Torri monastero della Santissima Trnità e Santa Mustiola :

La façade du monastère côté route d'accès. Ce monastère date du 11 s. et a été aménagé et restauré au 13s. Son intérêt premier est son adorable cloître...