Les aventures de Plumebleue

Les aventures de Plumebleue

La petite phrase du lundi

252 appréciations
Hors-ligne
Il est des blessures si intimes, qu'il est impossible d'en parler... 
(B. Cyrulnik, les âmes blessées, tome II, récit)
Gardez la malicieuse jeunesse qui court les yeux émerveillés au-devant du monde et qui de tout, de la fleur comme du jardin, dÂ’une miette comme de tout le festin, de peu, de rien, comme de beaucoup, tire la même joie. »

378 appréciations
Hors-ligne
Dire l'indicible. Certains vont rester dans le silence, d'autres pourront en faire quelque chose, d'autres encore feront le pas lors d'un processus de thérapie. C'est quelque chose qui est notamment apparu à la suite de génocides, d'abus sexuels, autres traumatismes.
J'imagine que si tu cites cette phrase, c'est qu'elle entre en résonance avec ton vécu. Il est effectivement parfois des blessures si particulières qu'on ne sait pas comment en parler, si c'est mieux de le faire ou pas et à qui. Pour les autres, proches ou moins proches, il est bien de savoir aussi respecter ce "non-dire" et faire confiance à la personne et en sa capacité à décider.
Dans chaque vieux il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé (Groucho Marx)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres